*






Nombre de visiteurs

TotalTotal412822
Facebook Image

Marcel Thiry          Poète belge, Marcel Thiry est né le 13 mars 1897 à Charleroi, mais ses parents s'installent à Liège, alors qu'il est encore très jeune. Arrêtant ses études, Marcel Thiry s’engage volontairement dans la Grande Guerre et combat sur le front russe. Le voyage de retour l'entraîne dans un long périple autour du monde. Cette expérience lui inspirera trois de ses premiers recueils de poésie : Toi qui pâlis au nom de Vancouver, Plongeantes proues et L’Enfant prodigue.

          Il publie son premier recueil en 1919, Le Cœur et les sens, fortement influencé par le symbolisme. Mais c'est en 1924 qu'il fait une entrée fracassante dans le domaine littéraire avec Toi qui pâlis au nom de Vancouver, vers célèbre qui devint le titre, en 1975, de ses œuvres complètes publiées chez Seghers. Marcel Thiry est un poète du temps présent : la vitesse, le bruit, le cinéma sont, avec la femme et la beauté, les sources de son inspiration.

          Il fut, tour à tour, avocat, homme d’affaires et politicien, continuant à publier abondamment poésies et romans. Thiry décède le 5 septembre 1977, à Vaux-sous-Chèvremont.

          Marcel Thiry fut l'un des poètes favoris de Sabine Sicaud. Elle fait d'ailleurs allusion au vers « Toi qui pâlis au nom de Vancouver » dans son poème Chemins du Nord.

Voici quelques poèmes de Marcel Thiry :
          • Toi qui pâlis au nom de Vancouver
          • Pour être encore sur ce transport...
          • Quand en avril dix-huit...
          • La fin de l'hiver sur l'Ingoda...
          • Délicieuse d'être partie...
          • Et les femmes sont si belles...
          • Quand éclate en automne...

               © 2008 - 2013 - Sabine Sicaud- Webmestre Guy Rancourt - Gestion des données Anne Brunelle - Gestion informatique Robert Gastaud - Conseil