*






Nombre de visiteurs

TotalTotal412822
Facebook Image
Source : Inventaire général du Patrimoine culturel d'Aquitaine
Maison La Solitude, 3 rue Jeanne-d'Arc, Villeneuve-sur-Lot (47, Lot-et-Garonne)
Inventaire général, 1999

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

maison00-petit.jpg   maison01-petit.jpg

maison02-petit.jpg   maison04-petit.jpg

maison03-petit.jpg   maison05-petit.jpg

maison06-petit.jpg   maison07-petit.jpg


Commentaire descriptif : Bâtiment flanqué de deux tours d'angle, avec galeries à l'est et cour de dépendances à l'ouest (dite Cour aux Moines). Jardin côté sud, allée de platane côté nord jusqu'au portail.

Parties constituantes : jardin d'agrément, cour, ferme, volière, bassin, grotte artificielle, belvédère, allée, verger.

Historique : Un linteau chanfreiné en remploi peut dater du 16e ou du 17e siècle, appartenant peut-être au bâtiment qui figure sur le plan de Villeneuve en 1786. La maison est reconstruite pour l'essentiel dans la 1ère moitié du 19e siècle, entre une allée de tilleuls au sud et une allée de platanes plantée au nord. En 1869, la construction de la voie ferrée coupe la perspective : un jardin d'agrément avec grotte ornée, belvédère, bassin, chemins sinueux, sont aménagés entre le chemin de fer et la maison pour pallier la réduction du terrain et la fermeture de la perspective par un mur de soutènement en meulière. Au début du 20e siècle, la demeure appartient à Antoine Gaston Sicaud, avocat, ancien juge suppléant ; sa fille, Sabine Sicaud (habitant célèbre), auteur de Poèmes d'enfant, récompensée par un Jasmin d'Argent, y a vécu toute sa vie (1913-1928). La ferme et la cour dite Cour aux Moines sont bâties après 1912, date du plan Berger.

               © 2008 - 2013 - Sabine Sicaud- Webmestre Guy Rancourt - Gestion des données Anne Brunelle - Gestion informatique Robert Gastaud - Conseil