*






Nombre de visiteurs

TotalTotal441823
Facebook Image
grand-pere-vignoble.jpg

          Monsieur Docteur habitait la Dordogne et regrettait la Gironde. Il était médecin et regrettait de n'être pas vigneron. Ses parents avaient de grands vignobles sur les collines de Plassac. 
          Sa soeur, Mme Apollonie, sa mère et ses parentes, étaient des sortes de géantes, bourgeoises, catholiques, ayant chacune son curé au séminaire. Monsieur Docteur en était devenu presque mécréant. Son frère, médecin à Bordeaux, l'était tout à fait. Madame Loïde, femme de Monsieur Docteur, n'y pouvait rien mais obtint de faire élever le « petit Gaston » au collège des Pères, de Bazas, ce qui donna un résultat auquel elle ne s'attendait pas du tout. Sa famille à elle était originaire de Riom ; son frère se nommait Phédonis, sa belle-soeur Émaïr. Mais ceci est une autre histoire. Leur villa était entourée de cèdres et la petite rivière du Dropt, derrière, était célèbre par ses carpes bleues...

          Mon grand-père d'ici s'effaça tout d'un coup, l'année de la guerre. Il y aura un chapitre pour lui. Il avait les yeux bleus et une âme ravissante. Il fut le poète dessinateur du jardin et construisit la grotte, pierre par pierre, avec de petits rochers à figure qu'on apportait des bois de la « Citadelle » dans des charrettes à boeufs.

--------------------
In A.-M. Gossez, Sabine Sicaud, 1913-28
Bulletin mensuel de la poésie en France et à l'Étranger
N°12, 25 mars (1938)

               © 2008 - 2017 - Sabine Sicaud- Webmestre Guy Rancourt - Gestion des données Anne Brunelle - Gestion informatique Robert Gastaud - Conseil